Slide toggle

LE BIEN-ÊTRE PAR ESSENCE

Bienvenue dans l'univers des Aromas !

LES AROMAS, ce sont des bijoux olfactifs personnalisables, d'inspiration japonaise.

Pour que vous puissiez diffusez votre bien-être partout où vous allez.

LIVRAISON OFFERTE

Livraison Colissimo sans signature ou en point retrait offerte en France métropolitaine (Corse comprise), hors livraison express/

La livraison contre signature est offerte pour tout achat de plus de 115€.

Livraison à domicile via “Colissimo”, sans signature, en 48/72h (selon LaPoste).

EXPÉDITION 24H

Les commandes sont préparées en France.

Elles sont expédiées dans les 24h suivant votre commande via notre partenaire Colissimo (hors mois de décembre, samedi, dimanche et jours fériés).

RETOURS GRATUITS

Nous offrons la possibilité d’exercer votre droit de rétractation dans un délai de quinze (15) jours à compter de la date de réception de la commande, sans avoir à justifier d’un motif.

Auteur/autrice : Wild Dandy

Dessin medecin japonais

AUX ORIGINES DE L’AROMATHERAPIE

Parmi les nombreuses divinités japonaises, Onamuchi et Sukunahikona, dieux de la médecine qui utilisaient les plantes sauvages et cultivées.

Illustration japonaise plantes et rivière

Selon la mythologie japonaise, le monde fut créé par le couple de divinité Izanagi et Izanami (Déesse de la création et de la mort). De leur union naquirent de nombreuses autres divinités représentants toutes choses (Kami). Parmi elles, Onamuchi et Sukunahikona, les dieux de la médecine qui utilisaient les plantes sauvages et cultivées.

Cependant, le Kojiki (Recueil de choses anciennes {712}) et le Nihonshoki (Chroniques du Japon {797}), constituent les plus vieux écrits disponibles (période de Nara {710-84}) concernant la création légendaire et mythologique du Japon.

Et c’est dans le Kojiki que l’on retrouve la 1ère liste de plantes chinoises à visée thérapeutique.

L’empereur mythique Chen Nong (2800 ans av JC) est connu pour être l’inventeur de l’agriculture et le père de la pharmacie, puisqu’il aurait rédigé le premier traité de phytothérapie, le Chen Nong pen-t’sao king.

Les pen-t’sao (Honzô en japonais), signifiant plantes fondamentales, sont les fondements mêmes de la médecine extrême-orientale.

La thérapeutique visait à tonifier les organes, à combattre le froid nocif (shôkan), à lutter contre les coups de chaleur (chû-cho) ou l’humidité (chû-shitsu), à expulser les souffles pernicieux et restaurer la santé. On recommandait simultanément l’emploi des plantes, l’acuponcture et la moxibustion (stimulation des points d’acuponcture par la chaleur).

Si le Japon emprunte à l’ouest l’anatomie et la chirurgie, il reste tributaire de la Chine dans le domaine des sciences naturelles.

– Wild Dandy

Peinture japonaise d'orangers
Illustration migraine

SOULAGER UNE MIGRAINE

Incontournable menthe poivrée… L’huile essentielle parfaite pour soulager les migraines.

Dessin de menthe poivrée

Par sa forte concentration en Menthol, l’huile essentielle de Menthe Poivrée possède des propriétés incontournables pour lutter contre les maux de tête.

En effet, le Menthol est un antalgique local puissant qui entraine une inhibition de la douleur par stimulation des récepteurs au froid, avec une action légèrement anesthésiante par vasoconstriction sous-cutanée.

De plus, ses propriétés antispasmodiques limitent les spasmes des vaisseaux sanguins responsables de la douleur.

Soulagez vos migraines avec quelques gouttes d’HE de Menthe Poivrée dans votre Aroa.

Femme signe non

Toxicité, mise en garde et précaution d’emploi

  • Pour conclure, rappelons que l’aromathérapie n’est pas à considérer comme une médecine à part entière. Elle s’inscrit dans une démarche holistique et complémentaire de la médecine conventionnelle.
  • Toujours utiliser l’huile essentielle diluée dans une huile végétale ou dans un autre support adapté.
  • Respecter les dosages conseillés.
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de moins de 6 ans, ni chez le sujet asthmatique, épileptique ou allergique à l’un de ses composants ou fragile des reins.
  • Cette huile essentielle peut être allergisante.
  • Les huiles essentielles ne sont pas des produits anodins. Elles sont dans un état très concentré et comportent des contre-indications. Il est donc important de suivre les conseils d’un spécialiste avant utilisation de toute huile essentielle.

– Wild Dandy

pipette-menthe-poivrée
Femme malade et enrhumée

GRIPPE, SPHERE ORL & TROUBLES PULMONAIRES

Voici une synergie à réaliser en cas de grippe, de troubles pulmonaires ou autres affections de la sphère ORL. Elle va aider votre système immunitaire à  soulager les symptômes et à mieux lutter.

60 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara
40 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata
20 gouttes d’huile essentielle de Laurier Noble
40 gouttes d’huile essentielle d’Épinette Noire

3 à 5 gouttes dans votre Aroma, à renouveler dès que l’odeur s’atténue (en général, au bout d’une voire plusieurs journées, selon votre utilisation).

Ou bien, déposez 3 gouttes de ce mélange sur le thorax et sur le haut du dos. À renouveler 6 fois par jour pendant 2 à 3 jours.

Illustration de ravintsara (camphrier de Madagascar)

Propriétés De L’huile Essentielle De Ravintsara

L’huile essentielle de Ravintsara est fortement concentrée en 1,8 cinéole, en alpha-terpineol ainsi qu’en alcools monoterpéniques. Elle possède plusieurs propriétés particulièrement efficaces dans les troubles ORL, mais aussi en cas de grippe ou état grippal.

  • antiviral puissant ;
  • immunostimulant : stimule les glandes surrénales, responsables de la réponse immunitaire ;
  • antibactérien à large spectre ;
  • expectorant : elle facilite la toux, c’est-à-dire l’expulsion de ce qui encombre les bronches.
Illustration d'Eucalyptus radié

Propriétés De L’huile Essentielle D’Eucalyptus Radiata

  • Expectorant, mucolytique : elle active les glandes exocrines des muqueuses respiratoires.
  • Antifongique, bactéricide : elle agit sur les bactéries ainsi que sur les champignons responsables de certaines mycoses (telles candidoses) et d’infections pulmonaires.
  • Antiviral.
  • Immunostimulant : elle stimule l’action des globules blancs et augmente aussi la réaction de phagocytose.
  • Anti-inflammatoire.
Illustration de laurier noble

Propriétés De L’huile Essentielle De Laurier Noble

  • Expectorant, mucolytique : elle permet ainsi de fluidifier le mucus et de favoriser son expulsion afin de libérer les voies respiratoires.
  • Antibactérien.
  • Antiviral.
  • Antifongique.
  • Antalgique, antinévralgique.
  • Rééquilibrant nerveux : elle agit sur le système nerveux. Elle a notamment une action régulatrice des systèmes sympathique et parasympathique.
  • Antispasmodique ++ : l’huile essentielle de Laurier Noble est en effet très utilisée pour calmer les spasmes digestifs. Car elle contient de l’alpha terpinéol et de l’acétate de terpényle, molécules efficaces pour éviter les contractions involontaires des muscles (ici les muscles lisses du tube digestif).

Attention toutefois aux effets secondaires :

  •  insectifuge ;
  • antiparasitaire ;
  • anticoagulant ;
  • immunomodulant.
Illustration d'épinette noire

Propriétés De L’huile Essentielle D’Epinette Noire

  • Expectorant, mucolytique : elle permet ainsi de fluidifier le mucus et de favoriser son expulsion afin de libérer les voies respiratoires.
  • Antibactérien.
  • Antiviral.
  • Antifongique.
  • Antalgique, antinévralgique.
  • Rééquilibrant nerveux : elle agit sur le système nerveux. Elle a notamment une action régulatrice des systèmes sympathique et parasympathique.
  • Antispasmodique ++ : l’huile essentielle de Laurier Noble est en effet très utilisée pour calmer les spasmes digestifs. Car elle contient de l’alpha terpinéol et de l’acétate de terpényle, molécules efficaces pour éviter les contractions involontaires des muscles (ici les muscles lisses du tube digestif).

Attention toutefois aux effets secondaires :

  •  insectifuge ;
  • antiparasitaire ;
  • anticoagulant ;
  • immunomodulant.
Femme signe non

Contre-indications

  • Cette synergie pour lutter contre les symptômes de la grippe, des troubles de la sphère ORL ou pulmonaire est réservée aux + de 6 ans.
  • Toujours utiliser l’huile essentielle diluée dans une huile végétale ou dans un autre support adapté. Respecter les dosages conseillés.
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de moins de 6 ans, ni chez le sujet asthmatique, épileptique ou allergique à l’un de ses composants ou fragile des reins.
  • Cette huile essentielle peut être allergisante.
  • Consultez un spécialiste pour toutes autres indications.

– Wild Dandy

Illustration fiole eucalyptus
Huiles de genévrier cade

LE GENEVRIER CADE

Dénomination latine : Juniperus oxycedrus
Famille botanique : Cupressaceae
Origine : Région côtière méditerranéenne

Le genévrier cade est un arbuste aux mille et un usages largement répandu sur le pourtour méditerranéen, caractéristique des garrigues et des maquis.

IllustrIllustration de genévrier cadeation de genévrier cade

Les usages

Arbre Complet

Il sert d’arbre de mariage ou de Noël dans le Massif central, ainsi que dans le Gard ou en Aveyron. Les branches servent aussi à nettoyer les tonneaux à cidre (pipes) dans le but d’en retirer les mauvaises odeurs.

Bois De Genévrier Cade

Difficile à tronçonner par sa dureté, il est quasi imputrescible à cœur. Il a donc pu servir à faire des linteaux de portes ou encore des objets anti-insectes ou antimites à disposer dans les penderies. Son odeur agréable et la beauté de ses cernes en font d’ailleurs une essence recherchée et appréciée des tourneurs sur bois.

Huile De Cade Vraie

Extraite par pyrolyse du bois, elle est utilisée principalement en médecine vétérinaire pour ses vertus cicatrisantes, antiseptiques et désinfectantes. Elle lutte efficacement contre la gale et soigne également les sabots des chevaux (entre autres).

Huile Essentielle De Cade

Elle est notamment réputée pour ses propriétés antiseptiques et antiparasitaires.

Baies De Genévrier Cade

Utilisées en macération, elles entrent aussi dans la composition du gin.

Poudre De Genévrier Cade

Véritable encens naturel, elle a un pouvoir assainissant, bactéricide et purifiant.

Illustration de genévrier cade commun

Composition de l’huile essentielle de genévrier cade

  • 50 à 65 % de sesquiterpènes (Alpha-cédrène, Delta-cadinène, Zonarène, Béta-caryophyllène) ;
  • 8 à 10 % de sesquiterpénols ;
  • 5 à 10 % de phénols.
Illustration noir et blanc de genévrier

Propriétés et indications

Propriétés

Elle possède des propriétés, antiseptiques, désinfectantes, cicatrisantes, antiprurigineuses, kératolytiques et antifongiques. Ce qui la rend de ce fait particulièrement efficace contre les affections cutanées.

Indications

De fait, l’huile essentielle de cade aura une place de choix dans toute synergie visant à traiter les problèmes de peau comme la teigne, la gale, le psoriasis, l’eczéma ou bien simplement les pellicules.

Femme signe non

Toxicité, mise en garde et précaution d’emploi

L’huile essentielle de cade est réservée à l’adulte. En outre, elle s’utilise exclusivement par voie externe.

  • Pour conclure, rappelons que l’aromathérapie n’est pas à considérer comme une médecine à part entière. Elle s’inscrit dans une démarche holistique et complémentaire de la médecine conventionnelle.
  • Toujours utiliser l’huile essentielle diluée dans une huile végétale ou dans un autre support adapté.
  • Respecter les dosages conseillés.
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de moins de 6 ans, ni chez le sujet asthmatique, épileptique ou allergique à l’un de ses composants ou fragile des reins.
  • Cette huile essentielle peut être allergisante.
  • Elle a également des propriétés oestrogen-like qui interdisent de ce fait son emploi en cas de maladie hormono-dépendante
  • Consultez un spécialiste pour toutes autres indications.

– Wild Dandy

Dessin de genévrier cade
Flacon huile essentielle menthe poivrée avec sa plante

LA MENTHE POIVREE

Dénomination latine : Mentha x piperita L. var piperita

Utilisée depuis l’antiquité, la Menthe Poivrée est le résultat d’une hybridation spontanée entre la menthe verte et la menthe aquatique. Son huile essentielle est principalement constituée de menthol, lui conférant des propriétés anti-douleur remarquables.

Principales propriétés

Anti-Spasmolytique

Au niveau gastro-intestinal, il agit sur le sphincter de l’estomac et diminue la fréquence des contractions du muscle lisse de l’intestin grêle ; au niveau circulatoire, il diminue également la contraction des vaisseaux sanguins en cas de maux de tête, atténuant l’effet pulsatoire.

Antalgique, Anesthésiant Local

Le menthol entraine une inhibition de la douleur par stimulation des récepteurs au froid, ainsi qu’une action rafraichissante locale (troubles circulatoires).

Tonique, Stimulante

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est hypertensive, elle stimule le muscle cardiaque par son action cardiotonique. Elle est aussi neurotonique et améliore ainsi la vigilance, la concentration.

Mais Aussi…

  • Activités au niveau de l’arbre respiratoire.
  • Anti-infectieuse.
  • Antiémétique.
  • Anti-inflammatoire.
Illustration citron

Propriétés et indications

Principales propriétés

  • Bactéricide (en particulier contre les streptocoques) et antifongique.
  • Hépatique, digestive : stimule, facilite l’activité digestive et soulage les nausées.
  • Cholérétique, cholagogue et détoxifiante hépatique : favorise la production de bile par le foie ainsi que son évacuation vers l’intestin.
  • Hépatoprotectrice : augmente la résistance des cellules du foie en cas d’infection d’origine toxique ou infectieuse.
  • Fluidifiant sanguin : limite les risques de phlébite et de thrombose en fluidifiant le sang et renforçant les vaisseaux sanguins.

Principales indications

  • Antiseptique atmosphérique
  • Infections ORL
  • Troubles digestifs, nausées, vomissements
  • Insuffisance hépatique
  • Drainage hépatique
  • Mal des transports
  • Désinfectant cutané
Illustration de menthe poivrée

Modes d’utilisation

  • Voie orale : pour les troubles digestifs, chez les adultes (spasmes, dyspepsie, nausées).
  • Voie cutanée diluée sur de petites surfaces.
  • Inhalation sèche : Quelques gouttes sur un mouchoir.
Femme signe non

Toxicité, mise en garde et précaution d’emploi

  • Pour conclure, rappelons que l’aromathérapie n’est pas à considérer comme une médecine à part entière. Elle s’inscrit dans une démarche holistique et complémentaire de la médecine conventionnelle.
  • Toujours utiliser l’huile essentielle diluée dans une huile végétale ou dans un autre support adapté.
  • Respecter les dosages conseillés.
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de moins de 6 ans, ni chez le sujet asthmatique, épileptique ou allergique à l’un de ses composants ou fragile des reins.
  • Cette huile essentielle peut être allergisante.
  • Les huiles essentielles ne sont pas des produits anodins. Elles sont dans un état très concentré et comportent des contre-indications. Il est donc important de suivre les conseils d’un spécialiste avant utilisation de toute huile essentielle.

– Wild Dandy

pipette-menthe-poivrée
Alambic en cuivre sur table a la campagne

L’AROMATHERAPIE OU L’ART DE SOIGNER PAR LES HUILES ESSENTIELLES

Longtemps délaissée au profit de médicaments chimiques, l’aromathérapie connaît un engouement croissant chaque hiver. Plus encore depuis la crise sanitaire. Et pour cause… Les huiles essentielles ont démontré leurs actions bénéfiques sur le bien-être, ainsi que leur efficacité sur de nombreux maux. Et ce, depuis déjà plusieurs millénaires…

Distillation huiles essentielles dans l'histoire

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

Le terme d’aromathérapie, vient du latin aroma (aromate) et du grec therapeia (traitement, soin). C’est le chimiste René-Maurice Gattefossé qui l’a créé en 1928.

Fondée sur des connaissances botaniques précises, elle consiste à utiliser le principe actif concentré d’une plante aromatique (huile essentielle) selon des critères stricts afin de parfumer, prévenir ou soulager des symptômes d’ordre physique ou nerveux. La différence avec la phytothérapie dont elle est issue réside en ce que la phytothérapie utilise la plante entière.

L’huile essentielle utilisée en aromathérapie est le produit obtenu à partir d’une matière végétale botaniquement définie grâce à un procédé physique n’entrainant pas de changement significatif de sa composition afin d’assurer la qualité du produit final.

Illustration de feuilles roses et noires

Quand les progrès de l’industrie chimique mettent l’aromathérapie au placard

Le terme aromathérapie et son utilisation contemporaine sont relativement récents. Pourtant, l’usage des principes actifs des plantes est plurimillénaire.

En effet, les premières traces avérées de distillation ont été retrouvées en Égypte il y a environ 2800 ans ! Et tout laisse à penser que l’usage de plantes à des fins thérapeutiques est encore plus ancien, notamment en Chine et en Inde.

Mais les progrès de la médecine et de l’industrie chimique ont relégué l’aromathérapie au rang de placebo. D’autant plus qu’il existe peu d’études sérieuses à son sujet. Et pourtant…

Bienfaits des plantes avec l'aromathérapie

La lutte contre la résistance aux antibiotiques (antibiorésistance)

Les huiles essentielles sont particulièrement connues pour leurs propriétés anti-infectieuses. Elles constituaient même le seul remède aux diverses pathologies infectieuses avant l’antibiothérapie de synthèse.

Cependant, l’usage répété de molécules de synthèse conduit à une antibiorésistance qui amoindrit l’efficacité des traitements médicamenteux de l’industrie pharmaceutique.

En effet, les antibiotiques étant des molécules isolées, il devient facile pour une bactérie de muter afin de résister à ces derniers. Quant à elles, les huiles essentielles sont des ensembles très complexes de plusieurs dizaines voire centaines de molécules, rendant très peu probable la mutation d’une bactérie pour y résister.

Dans ce contexte, l’usage d’huiles essentielles de qualité rigoureusement sélectionnées en fonction de l’affection à traiter, se révèle particulièrement efficace. Notamment sur les affections respiratoires, allergiques, les maladies nosocomiales, les problèmes circulatoires, du système nerveux central ou encore des tensions musculaires.

illustration couleur ylang ylang

L’efficacité thérapeutique des huiles essentielles dépendante de leur qualité

La qualité d’une huile essentielle est primordiale pour avoir un réel effet thérapeutique. Et les critères sont extrêmement strictes, y compris au sein d’un même genre botanique. C’est-à-dire qu’une même plante produira majoritairement des molécules différentes en fonction des conditions géographiques et climatiques de culture (chémotype). Ce qui conduit, par exemple, une huile essentielle de romarin à être efficace dans le traitement des affections ORL (1,8-cinéole) si la plante a été cultivée au Maroc, les douleurs articulaires (camphre) si elle vient de Provence, ou hépato-protectrice et digestive (verbénone et acétate de bornyle) si elle est originaire de Corse.

De ce fait, en l’absence de réglementation stricte et considérant les faibles rendements des plantes aromatiques en huile essentielle, le marché se retrouve inondé de produits de qualité douteuse voire frauduleuse, conduisant dans le meilleur des cas à une inefficacité thérapeutique des huiles essentielles.

Illustration branche de magnolia

Avec de telles vertus thérapeutiques, on comprend donc pourquoi l’aromathérapie connaît un tel engouement depuis quelques années. Aussi bien auprès du grand public que des scientifiques. Cependant, l’usage des huiles essentielles à visée thérapeutique n’est pas anodin. Il peut même s’avérer dangereux s’il n’est pas maîtrisé ou si la qualité des huiles essentielles n’est pas optimale. La qualité des huiles essentielles est en effet primordiale pour optimiser leur potentiel thérapeutique et il reste difficile de s’en assurer à cause de la multitude de critères à considérer.

L’aromathérapie n’est pas à considérer comme une médecine à part entière. Elle s’inscrit dans une démarche holistique et complémentaire de la médecine conventionnelle.

– Wild Dandy

Illustration utilisation plantes
Arbre Camphrier

LE CAMPHRIER

Lorem ipsum dolor sit amet, consec tetur adipiscing elit. Nulla auctor aliquam tortor at suscipit. Etiam accumsan, est id vehicula.

Ocimum basilicum

LE BASILIC

Dénomination latine : Ocimum basilicum
Famille botanique : Lamiacee

Incontournable des cuisines méditerranéenne et orientale, le basilic est aussi très utilisé pour ses propriétés médicinales.

Illustration de basilic rouge et vert

Origines & usages

Les origines du basilic

Il fut importé en Égypte il y a au moins 4 millénaires, où les Égyptiens découvrirent ses propriétés bactéricides pouvant servir à conserver les aliments, et accessoirement les morts… C’est seulement au IIsiècle qu’il arrive à Rome et dans tout le sud de l’Europe.

Usages culinaires

Incontournable des cuisines méditerranéenne et orientale, le basilic se consomme de préférence cru pour conserver son arôme et ses bienfaits.

Usages médicinaux

Riche en acide rosmarinique, le basilic est un excellent antioxydant. Il est aussi très performant dans les problèmes de la sphère digestive.

Illustration de fleur de basilic

Composition du basilic

Composition de la plante

  • Huile essentielle entre 0,02 et 0,70 %
  • Polyphénols : tanins, flavonoïdes (quercétol et kaempférol), acide caféique, acide rosmarinique 2 %
  • Coumarines : esculoside
  • Triterpènes (acide oléanolique, acide ursolique)

Composition de son huile essentielle

  • Phénol méthyl éther : chavicol ME ou méthyl chavicol majoritaire, cis-anéthole et trans-anéthole
  • Alcools monoterpéniques : linalol (12-14 % et jusqu’à 80 % dans les chimiotypes méditerranéens), fenchol, terpinène-1-ol-4, alpha-terpinéol, citronnellol
  • Esters terpéniques : acétate de fenchyle et acétate de linalyle
  • Phénols : eugénol (1 %)
  • Eugénol méthyl-éther
  • Cétones : (1 %) : 3-octanone, camphre
  • Oxydes : 1,8-cinéole, trans-ocymène oxydelèmes de foie.
Illustration de basilic vert et blanc

Propriétés du basilic

Propriétés de la plante

  • Antimicrobien
  • Antiviral, activité sur deux virus à ARN : coxsackievirus B1 et enterovirus 71 (acide ursolique)
  • Stomachique, protection de la muqueuse gastrique, carminatif, apéritif
  • Diurétique
  • Galactagogue
  • Antioxydant (acide rosmarinique)

Propriété de son huile essentielle

  • Vermifuge, insecticide
  • Peut être stupéfiante, positivante, antispasmodique puissante, neuro-régulatrice
  • Anxiolytique
  • Normalise la flore intestinale
  • Anti-inflammatoire, antalgique
  • Antioxydante
  • Décongestionnante veineuse et prostatique
  • Anti-infectieuse : antivirale
  • Antifongique
  • Tonique digestive et hépatobiliaire
  • Activité antibactérienne sur Pseudomonas sp
  • Tous les cultivars ont une activité anti-infectieuse, antibactérienne et antifongique ainsi qu’antioxydante

Indications

La plante

  • Inappétence
  • Ballonnements, flatulences
  • Hernie hiatale, œsophagite
  • D’autres Ocimum sont protecteurs gastriques
  • Intoxications
  • Propriétés légèrement euphorisantes voire antidépressives

Son huile essentielle

  • Aérophagies, gastrites, insuffisances pancréatiques, nausées, spasmes digestifs, gastro-entérites
  • Mal des transports
  • Spasmophilie, sclérose en plaques (?), anxiété, certaines dépressions, asthénies post-infectieuses, insomnies
  • Polyarthrites rhumatoïdes
  • Troubles circulatoires veineux, dysménorrhées
Femme signe non

Toxicité, mise en garde et précaution d’emploi

Le basilic frais peut être consommer sans modération mais attention à son huile essentielle, fortement dosée en estragol, qu’il convient de déconseiller aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes souffrant de problèmes de foie.

  • Pour conclure, rappelons que l’aromathérapie n’est pas à considérer comme une médecine à part entière. Elle s’inscrit dans une démarche holistique et complémentaire de la médecine conventionnelle.
  • Toujours utiliser l’huile essentielle diluée dans une huile végétale ou dans un autre support adapté.
  • Respecter les dosages conseillés.
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de moins de 6 ans, ni chez le sujet asthmatique, épileptique ou allergique à l’un de ses composants ou fragile des reins.
  • Cette huile essentielle peut être allergisante.
  • Elle a également des propriétés oestrogen-like qui interdisent de ce fait son emploi en cas de maladie hormono-dépendante.
  • Consultez un spécialiste pour toutes autres indications.

– Wild Dandy

Illustration bouteille huile essentielle de basilic
Distillateur artisanal huile essentielle

LE CHÉMOTYPE

Même si leur fonction n’est pas toujours précisément connue, la présence des huiles essentielles dans les plantes répondrait aux besoins d’une protection spécifique des espèces en fonction de leur environnement.

Les plantes étant immobiles, elles auraient développé les huiles essentielles pour constituer une défense chimique contre les micro-organismes, en repoussant les parasites et en protégeant la plante de certaines maladies grâce à leurs propriétés antifongiques, antivirales, antibactériennes ou insectifuges.

Elles peuvent se défendre également contre d’autres plantes en sécrétant des substances télétoxiques empêchant la pousse d’autres végétaux à proximité.

Elles peuvent au contraire attirer les insectes pollinisateurs afin d’assurer leur reproduction.

Le chémotype (appelé aussi chimiotype) est en quelque sorte la liste des composés aromatiques majoritaires d’une huile essentielle produits par une plante, permettant ainsi une classification chimique précise des huiles essentielles.

D’un point de vue thérapeutique, cette notion est primordiale car on sait désormais qu’une même espèce botanique produit des molécules aromatiques différentes en fonction de son biotope.

Les facteurs pouvant influencer la composition d’une huile essentielle sont :

  • Les conditions de vie spécifiques de la plante : le pays, le climat, la nature du sol, l’altitude, l’ensoleillement, les conditions climatiques, les végétaux environnants…
  • Le mode de récolte.
  • La période de récolte.
Illustrations flacons huiles essentielles avec plantes

Influence de l’origine géographique

Selon le pays dans lequel une plante a poussé, elle produira une huile essentielle différente en termes de composition biochimique et donc de propriétés thérapeutiques.

Prenons l’exemple du romarin (Rosmarinus officinalis) :

S’il provient du Maroc, il produira majoritairement de l’eucalyptol (1,8-cinéol) connu pour être un antiseptique broncho-pulmonaire.

S’il provient de Provence, il produira principalement du camphre (20 à 30%), efficace en traitement des rhumatismes, faiblesses cardiaques et hypertensions cérébrales.

S’il provient de Corse, il produira alors de l’acétate de bornyle et de la verbénone, molécules hépatoprotectrices et digestives.

Indicateur meteo à l'ancienne

Influence des conditions climatiques

La composition d’une huile essentielle varie aussi en fonction de facteurs extérieurs divers tels que la température, l’humidité, le vent, la durée, l’exposition au soleil…

À titre d’exemple, la menthe poivrée aura un rendement en huile essentielle plus élevé si les jours sont longs et les nuits tempérées, mais la production de menthol (molécule majoritaire, de 30 à 50%) sera favorisée par des nuits froides.

Illustration abeille butinant une fleur

Influence du mode de culture et/ou des récoltes

On distingue trois types de culture :

  • La culture conventionnelle qui utilise engrais et produits phytosanitaires dans le but d’accroître les rendements en principes actifs des plantes cultivées. Le problème est que certains pesticides lipophiles sont également volatils et se condensent de la même façon que les principes aromatiques, se retrouvant ainsi dans la composition chimique de l’huile essentielle.
  • La culture biologique régie par un cahier des charges stricte concernant l’emploi de pesticides. Cependant, le fait de cultiver une plante en champs monocultural peut conduire la plante à ne plus synthétiser certaines molécules considérées comme principes actifs majeurs car elle n’a pas besoin d’émettre de signaux olfactifs pour empêcher l’invasion d’une autre espèce.
  • La culture sauvage qui consiste simplement à récolter les plantes dans leur environnement naturel. C’est le mode de culture à privilégier pour obtenir le totum le plus pur et le plus complet, garantissant une qualité et donc une efficacité thérapeutique maximale. En effet, dans leur milieu naturel, les plantes poussent à leur rythme, en synthétisant les molécules dont elles ont besoin pour se protéger des intrus ou pour communiquer entre elles.
Illustration de branches de romarin

Influence du stade de développement botanique

La composition chimique d’une huile essentielle dépend aussi de l’instant auquel a été prélevé la plante. Ainsi, selon la plante et le composé que l’on cherche à obtenir majoritairement dans une huile essentielle, il faudra être attentif aux différents stades du cycle végétatif de la plante.

Voici quelques exemples de moments idéaux où les plantes atteignent leur apogée en termes de richesse en huile essentielle :

  • Avant la floraison: la menthe poivrée s’enrichit de cétones toxiques au moment de la floraison, il convient donc de la cueillir avant. La sarriette aura un taux maximal de carvacrol (anti-infectieux et antiseptique).
  • Pendant la floraison: la lavande fine et le romarin officinal.
  • Après la floraison: la sauge sclarée et la menthe à longues feuilles devront être en graines avant d’être prélevées.

Il faut aussi prendre en compte :

  • Le moment de la journée: le moment idéal pour cueillir la lavande fine et la rose de Damas se situe en matinée, à l’éclosion, après la rosée du matin mais avant la chaleur de midi, alors qu’on recommande plutôt l’après-midi pour cueillir le thym et le romarin.
  • La saison: le thym vulgaire sera plus riche en monoterpénols (anti-infectieux) en hiver alors qu’il sera plus concentré en esters (antispasmodiques) en été.
  • L’âge de la plante et l’état d’avancement de maturité des parties végétales récoltées: la mélisse par exemple verra sa teneur en citral varier de 0.5 à 37% et celle en citronellal de 1 à 52% selon que l’on récolte les jeunes feuilles du haut des tiges ou les feuilles basales plus âgées.

Il est donc primordial de choisir une huile essentielle en fonction de son chémotype et non uniquement de son espèce.

– Wild Dandy

Illustration en une ligne mains et fleur
Huile essentielle de citron

L’HUILE ESSENTIELLE DE CITRON

Dénomination latine : Citrus limon (L.) Burman

L’huile essentielle de citron est la championne pour détoxifier l’organisme ou lutter contre le mal des transports ou les nausées de manière générale.

Illustration citron lime

Les origines du citron

Si son ancêtre sauvage pourrait venir d’Asie du Sud, certaines études phylogénétiques de 2016 montrent que le citron que nous connaissons est issu de l’hybridation de la bigarade (orange amère) et du cédrat, environ 500 ans avant JC, dans le bassin méditerranéen.

Riche en vitamine C et de conservation facile, le citron a largement été répandu dans le monde entier par les navigateurs qui l’utilisaient pour prévenir le scorbut, mais c’est sa forte teneur en limonène qui lui confère ses propriétés les plus intéressantes.

Illustration citron

Propriétés et indications

Principales propriétés

  • Bactéricide (en particulier contre les streptocoques) et antifongique.
  • Hépatique, digestive : stimule, facilite l’activité digestive et soulage les nausées.
  • Cholérétique, cholagogue et détoxifiante hépatique : favorise la production de bile par le foie ainsi que son évacuation vers l’intestin.
  • Hépatoprotectrice : augmente la résistance des cellules du foie en cas d’infection d’origine toxique ou infectieuse.
  • Fluidifiant sanguin : limite les risques de phlébite et de thrombose en fluidifiant le sang et renforçant les vaisseaux sanguins.

Principales indications

  • Antiseptique atmosphérique
  • Infections ORL
  • Troubles digestifs, nausées, vomissements
  • Insuffisance hépatique
  • Drainage hépatique
  • Mal des transports
  • Désinfectant cutané
Illustration branche de citronnier

Modes d’utilisation

En diffusion atmosphérique, l’huile essentielle de citron constitue un bon antibactérien.

Privilégiez la voie orale pour soulager les nausées, les troubles digestifs ou pour détoxifier l’organisme.

Femme signe non

Toxicité, mise en garde et précaution d’emploi

Cette huile essentielle convient à tous sauf les femmes enceintes de moins de 3 mois et les bébés de moins de 3 ans.

En raison de sa forte concentration en limonène, l’huile essentielle de citron est un allergène potentiel, assurez-vous donc de ne pas y être sensible !

  • Pour conclure, rappelons que l’aromathérapie n’est pas à considérer comme une médecine à part entière. Elle s’inscrit dans une démarche holistique et complémentaire de la médecine conventionnelle.
  • Toujours utiliser l’huile essentielle diluée dans une huile végétale ou dans un autre support adapté.
  • Respecter les dosages conseillés.
  • Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant de moins de 6 ans, ni chez le sujet asthmatique, épileptique ou allergique à l’un de ses composants ou fragile des reins.
  • Cette huile essentielle peut être allergisante.
  • Elle a également des propriétés oestrogen-like qui interdisent de ce fait son emploi en cas de maladie hormono-dépendante
  • Consultez un spécialiste pour toutes autres indications.

– Wild Dandy

Illustration bouteille d'huile essentielle de citron
show